La bienveillance

 

Regardez bien cette vidéo vous y découvrirez la plus belle illustration de la bienveillance, la bienveillance de Sarah vis à vis de son frère constant. Ce qui me donne l’occasion de préciser que lorsqu’on est en situation de handicap c’est de cela dont on a vraiment besoin.

 

Pas de pitié surtout, je constate trop souvent un regard de pitié envers moi quand je suis dans mon fauteuil. Mais pourquoi ? la pitié c’est le sentiment qui porte à compatir aux souffrances ou à la faiblesse d’autrui, et compatir, c’est souffrir avec.

Premièrement : je ne veux pas qu’on soufre avec moi, la souffrance, particulièrement la souffrance chronique et neuropathique que j’éprouve est horrible elle me déprime me gène en permanence et souffrir avec moi ne fera que faire plus de malheureux ; je veux du bonheur autour de moi, des gens beaux et heureux comme Sarah quand elle partage un moment avec son frère ; pourquoi avoir pitié de moi? Deuxièment :je ne suis pas faible, je ne suis pas handicapé, c’est l’environnement de la ville qui n’est pas adapté à mes capacités. J’ai travaillé pendant des heures mon bras droit avec une haltère de 25 KG, je peux monter n’importe quel escalier pour peu qu’il y ait une rampe solide à droite. Avec mon fauteuil motorisé, je peux aller partout pourvu qu’il y ait des rampes conformes et non une marche de plus de 5 cm et une ouverture de plus de 60cm de large. Si devant les immeubles de bureaux et devant les cinémas, il y avait une marche de 2 mètres de haut il n’y aurait que les athlètes pour avoir du boulot et seuls les paras commandos iraient au cinéma 😉

 

Le diamètre des roues avant de mon fauteuil roulant est de 8 cm, 5 cm de marche c’est comme un trottoir de 36 cm de haut devant une entrée de parking : les parkings seraient vides et il y aurait des manifs dans les rues et les carrossiers auto seraient riches ! Alors pourquoi 80% des commerces sur l’avenue de paris près de chez moi ont une marche de plus de 20 cm à leur entrée ? Pour avoir pitié de moi ? N’ayez pas pitié je ne suis plus une PMR Personne à Mobilité REDUITE !?*#*% ! depuis que je suis bien équipé notamment avec le transporteur individuel de Nino robotics je suis une PM Personne à Mobilité Augmentée, je peux aller à 18 km/h en toute sécurité et sans fatigue !  Je peux tenir la main à mon épouse quand elle court (à 8 km/h et non pas 18km/h) dans les chemins du bois de Vincennes, oui oui !:))

 

Avoir pitié ? Regardez donc la photo de mon profil Facebook : j’y suis devant une superbe plage d’Hawaii avec ma magnifique épouse et en Avril j’étais avec elle dans le lagon de Bora Bora ! Alors pitié ou envie ? Depuis que je suis en situation de handicap j’ai fait des rencontres fantastiques de gens extraordinaires en fauteuil ou debout dans leurs chaussures, j’ai connu les infirmières les plus extra à l’hôpital de Chartres et des thérapeutes super compétentes en plus d’être belles comme des tops models au centre de ré-éducation, j’ai rencontrés des gens en fauteuil qui ont une beauté intérieure comme on voudrait toujours trouver dans les êtres humains dits valides. Donc pas de pitié ni même de la compassion, enfin c’est comme vous le voulez, mais souffrir avec moi ne diminue pas mes douleurs. En revanche soyez bienveillant (indulgence ou pardon ou tolérance pour  les actes d’autrui) car effectivement circuler en fauteuil dans une ville mal adaptée au milieu des innombrables crottes de chien, poubelles non collectées, camions mal garés, piéton concentrés sur leur smartphone ☹ ! etc. C’est pas facile, soyez bienveillant, écartez vous de notre chemin c’est plus compliqué dans l’autre sens !

 

Soyez bienveillant, laissez nous les caisses réservées dans les supermarchés ce n’est pas un avantage extravagant souffrir dans un fauteuil roulant toute la journée rend très pénible l’attente de 20minutes sans bouger au milieu des caddies surchargés et la tête penchée en arrière pour voir les yeux des autres clients. Soyez bienveillants, laissez nous les places de stationnement PMR dans les rues qui sont plus grandes que les autres, car il faut 2m de dégagement à l’arrière de la voiture pour sortir le fauteuil roulant du coffre et 1m sur le coté de la voiture pour en faire le tour afin de rejoindre un passage adapté et monter sur le trottoir.

Soyez bienveillant, ramassez le stylo qu’on vient de laisser échapper pour la 3ème fois d’affilée. Le contrôle de nos mains occupent un bon tiers de notre cerveau alors quand on est cérébro-lésés le contrôle des mains est la dernière chose à revenir 🙂

 

On en profite également pour glisser le lien de Constant et Zoé :

https://www.constantetzoe.com/

 

Share your thoughts

No Comments

Leave a Comment: